Le Problème à Trois Corps, de Liu Cixin (2008)

Couverture du Problème à Trois Corps

Une fois n’est pas coutume, je vais rédiger un billet en Français. Aujourd’hui, je vais vous parler de ma dernière lecture : Le Problème à Trois Corps (ou 三体 en Chinois), de Liu Cixin. Ce livre a été publié en 2008 en Chine, mais sa traduction française n’est parue qu’en octobre 2016. Entre temps, sa version traduite en Anglais a remporté le Prix Hugo du meilleur roman en 2015. Ce prix récompense les œuvres de fantasy et de science fiction comportant plus de 40 000 mots. En 2015, Le Problème à Trois Corps a devancé 586 autres romans ! Rien que cette statistique donne une idée du prestige d’un tel prix.

Avant que ma femme ne m’en parle, je n’avais jamais entendu parler de Liu Cixin. Il se trouve que le Problème à Trois Corps n’est que le premier tome d’une trilogie du même nom. Je suis en ce moment en train de lire le second tome, tandis que le dernier n’a pas encore été traduit en Français.

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur l’histoire du Problème à Trois Corps, je vous invite à lire les sections qui suivent. Attention, spoilers !

Pour les autres, vous pouvez aller directement à la conclusion. Il y a quelques informations en plus par rapport à la quatrième de couverture, mais aucun détail précis sur l’intrigue.

Soit dit en passant, je trouve la couverture absolument sublime.

Mon résumé du livre : Le Problème à Trois Corps

Attention spoilers !

Je vais passer rapidement sur les éléments les plus importants du livre. Ce résumé laisse donc de côté énormément de parties.

Ye Wenjie et la base Côte Rouge

Lorsque Ye Wenjie travaille à Côte Rouge (peu après la révolution culturelle), elle n’est qu’une jeune astrophysicienne sans talent particulier. Alors qu’elle pensait avoir rejoint une base militaire de contre-espionnage spatial, elle se rend compte petit à petit du réel objectif de Côte Rouge : essayer de nouer le premier contact avec une civilisation extraterrestre. Des années et des années passent. Après avoir fait une découverte majeure lui permettant de décupler la portée de ses messages, Ye Wenjie décide de faire un test sans que personne d’autre ne soit au courant. Sans le savoir, Ye Wenjie a envoyé le premier message reçu par une civilisation extraterrestre.

Wang Miao et le jeu des Trois Corps

De retour au présent, Wang Miao est interrogé par Shi Qian concernant ses contacts avec la “Société des frontières de la science”. Shi Qian, policier aux méthodes peu orthodoxes, informe Wang Miao d’une activité suspecte des membres de cette société. Il lui propose alors de devenir sa taupe au sein de cette association. Bien que réticent au départ, Wang Miao finit par accepter la proposition. Au cours de sa mission, Wang Miao va faire la découverte d’un nouveau jeu très prisé de la communauté intellectuelle et scientifique : le jeu des Trois Corps.

Dans ce jeu de réalité virtuelle, Wang Miao incarne un personnage dans un univers désolé. Les conditions climatiques alternent entre des ères dites chaotiques et d’autres dites régulières. Cette alternance est en faite due aux mouvements irréguliers des trois soleils de cette planète virtuelle. Les joueurs doivent alors user de leurs connaissances pour tenter de prédire l’arrivée et la durée des ères régulières. Durant les ères chaotiques, la température peut être glaciale ou infernale durant des années sans interruption. Pour y échapper, les habitants de ce monde peuvent entièrement se déshydrater. Seules les ères régulières offrent un peu de répit aux joueurs. C’est aussi pendant ces ères régulières que la civilisation peut se développer.

L’objectif du jeu des Trois Corps est de concevoir un modèle prédisant le mouvement des trois astres aux alentours de cette planète. Malheureusement, Wang Miao va vite comprendre qu’il est impossible de modéliser ces mouvements. Autre conséquence, il est impossible de prévoir les durées des ères chaotiques. Les habitants de ce monde virtuel sont destinés à vivre dans ces conditions cauchemardesques. Pire, Wang Miao parvient à déterminer que ce système, constitué des trois étoiles et de la planète, risque un jour d’entrer en collision. Les conséquences seraient catastrophiques pour les habitants de cette planète.

Ye Wenjie et l’Organisation Terre-Trisolaris

Le message de Ye Wenjie trouve destinataire. Un Trisolarien lui répond, en la mettant en garde de ne surtout pas lui répondre. En effet, le jeu des Trois Corps est inspiré de Trisolaris et les Trisolariens sont bien au courant de leur destin. Malgré leurs technologies avancées, les Trisolariens n’avaient pas encore trouvé de planète pouvant leur offrir un habitat vivable. Ce message de Ye Wenjie les orientent donc vers la Terre.

De son côté, Ye Wenjie a graduellement perdu foi en l’humanité. Cela s’explique d’une part par son expérience douloureuse durant la révolution culturelle où elle voit son père se faire battre à mort. D’autre part, elle constate les dommages causés par la société de consommation sur la nature et les animaux. Ces arguments la pousseront à espèrer la venue des Trisolariens, afin de purger la Terre de tous les humains. C’est ainsi que l’Organisation Terre-Trisolaris (OTT) est fondée. Son objectif est simple : préparer la venue des Trisolariens. Son plan d’action est tout aussi simple : empêcher toute découverte scientifique pouvant représenter une menace pour les Trisolariens. Pour ce faire, l’OTT peut bénéficier de l’aide d’intellectrons. Ces intellectrons sont des micro-particules envoyées par les Trisolariens et agissant comme des sondes. Grâce à elles, Trisolaris peut garder un œil sur tout ce qu’il se passe sur Terre.

Démembrement de l’OTT et une attente de 450 ans

Grâce aux actions de Wang Miao et Shi Qian, les membres de l’OTT sont identifiés et mis hors d’état de nuire. Par la même occasion, ils prennent connaissance de Trisolaris et du plan de guerre de leurs habitants. En décryptant les messages envoyés entre la Terre et Trisolaris, Wang Miao et Shi Qian apprennent qu’une flotte est déjà en route. Celle-ci mettra environ 450 ans avant d’arriver sur Terre. S’en suit alors une longue attente, durant laquelle l’humanité toute entière devra se préparer à une guerre sans merci, et dont l’issue semble plutôt sombre.

Conclusion

Liu Cixin arrive à nous faire croire que le monde des Trois Corps et de Trisolaris peuvent exister. On se prend aussi de sympathie pour les Trisolariens qui doivent faire face à des conditions de vie hostiles à cause de leurs trois soleils. Cependant, cette sympathie disparaît vite lorsque l’on apprend leur dessein ultime : envahir la Terre et éradiquer l’humanité durant leur fuite de Trisolaris. Grâce à Wang Miao et Shi Qian, une poignée d’humains savent qu’une flotte extraterrestre est en chemin. Elle n’arrivera sur Terre que dans 450 ans, et j’ai hâte de connaître la suite avec le second tome !

De bout en bout, j’ai été captivé par l’intrigue et le rythme de ce roman. Les événements s’enchaînent rapidement, et le lecteur est tenu en haleine tout du long. Même si je ne suis pas particulièrement un grand lecteur de SF, j’ai vraiment adoré ce livre que je recommande vivement.